Danse
 
Dossier de communication Cie
La Cie

 La Compagnie Break Theater, basée sur Vif (38), crée des spectacles amateurs puis professionnels depuis 2012. Sa chorégraphe, Florence Liprandi inscrit son travail au carrefour de diverses disciplines. Autour de la danse hip-hop explorée dans tous ses styles, se greffent fréquemment les arts plastiques, la vidéo et la musique live, chant et textes. Les sujets sont souvent engagés dans une problématique sociale, historique ou écologique.

 

La compagnie voit le jour en  2012 sous l’impulsion de quatre jeunes danseurs et leur chorégraphe autour d’une première création pour la participation à un concours régional.Les premiers spectacles sont amateurs, avec des danseurs principalement formés au break dance jusqu’en 2016, où la Cie monte une pièce pour jeune public, Goutte à goutte, avec 2 danseurs professionnels. Le spectacle, dans un style Hip-Hop et contemporain, invite le spectateur à voyager dans les différents états de  l’eau .En 2018, la compagnie s'engage dans un deuxième spectacle sur la relation singulière d'un boxeur avec son coach, intitulé Vestiaire B.En 2021,  cinq danseurs aux univers différents et un musicien, sont réunis autour d’une nouvelle pièce s’inspirant des « indigènes », combattants des colonies françaises pendant la seconde guerre mondiale.« Les relations humaines »sont le sujet préféré de la chorégraphe Florence Liprandi, exploitées avec la complicité de ses interprètes. Elle joue sur la singularité de chacun d’eux, se sert de la mixité de leurs techniques (Hip-hop et contemporain) pour mieux les détourner au service du propos.Les procédés de création sont plus intuitifs que conceptuels, quel que soit le sujet de la pièce  …Une liberté complètement assumée.La compagnie aime partager au-delà de la représentation.Elle propose pour chaque spectacle, un « kit pédagogique » afin que l’aventure continue avec son public autour de projets artistiques . Les danseurs de la Cie sont formés pour intervenir sur des ateliers de danse dans le premier et second degré.  

 
Marion Isicato
Vign_Marion

Marion commence la danse très jeune par les danses de salon, le classique et le jazz. Au fil du temps, elle découvre de nombreuses autres stylistiques qui ne font qu'augmenter sa passion. C'est en découvrant la danse contemporaine qu'elle décide de se diriger vers une formation professionnelle.

Après l'obtention de son BAC en 2011, elle part donc au Studio Harmonic de Paris, sous la direction artistique de Corinne Lanselle.

Elle obtient son Diplôme d'Etat de professeur de danse contemporaine en 2014.

Elle enseigne depuis, et continue de se former et de s'enrichir quotidiennement en tant que danseuse.

Elle recherche une danse organique, métissée, contrastée, dans laquelle se mêlent énergie et poésie.

Curieuse et passionnée, elle se nourrit de nombreuses influences afin de fournir un enseignement complet et polyvalent, dans des cours où le plaisir et le partage sont à l'honneur.

Sa danse épurée et naturelle et sa belle créativité font de Marion une précieuse interprète de la pièce Goutte à goutte.

 
Jérôme Oussou
Vign_Jerome_1
Jérôme est un danseur professionnel de 25 ans . Comme beaucoup de « bboy », il se forme en autodidacte aux break dance, locking et house dance et se fait un nom dans les battles.
Depuis 2016, il fait partie du groupe de danseur/compétiteur The Link et participe à des compétitions en battle jusqu’au niveau européen.
Attiré également par la scène contemporaine, il rentre au CCNR en 2016 puis suit une formation professionnelle d’interprète/danseur (I.D) dans la Cie De fackto en 2017 et 2018.
Jérôme s’engage dans des projets avec plusieurs compagnies et chorégraphes aux univers variés comme Yuval Pick, Aurélien Kairo (Cie De Fakto), Marion Blanchot (Cie Lignes Urbaines) , Cie Kafig (Auditorium de Lyon) et la Cie The Relevant avec laquelle il gagne le
premier prix au festival Karavel (69) en 2019.
Jérôme intègre la Cie Break Theater en tant que danseur/interprète dans le spectacle Goutte à goutte en 2019 sur une reprise de rôle.
Une nouvelle expérience pour lui que de danser devant un jeune public, qu’il prend avec beaucoup d’enthousiasme. Sa personnalité artistique, ses propositions chorégraphiques justes et subtiles et sa technique performante font vite de lui un interprète singulier et précieux dans la pièce.



 
Badreddine Mokeddem
Vign_vestiaire_B_portrait_Bad

Badreddine est un danseur de 25 ans avec un parcours artistique riche et varié :

Acteur à l’âge de 7 ans dans le film « Marie Nonna la vierge et moi » de Francis Renaud, on le retrouve dans le film ALADIN 2 aux côtés de Kev'Adams et en 2018 dans le film Yves, aux côtés de Philippe Catherine.

Si sa formation de danseur est polyvalente entre le jazz, le hip-hop (debout) et le contemporain, ses expériences professionnelles le sont tout autant :

-         Participation à l’émission Dance Street sur France ô. ; Tournée en France, Allemagne et Luxembourg avec la Troupe Rési’Danse dirigée par la compagnie Original Artistik ; Concours et battles nationaux et internationaux avec le groupe Silent School de Reims. ; Finaliste à Zeconcours dance avec Reebook et casting.fr ; Jury et workshop au Festival Maghrib Dance Cypher à Rabat (Maroc) et au festival et battle Danse En Mouvement à Casablanca (Maroc) ; Tournée avec la Compagnie Street Harmony de Nancy, spectacle «Pas à Pas » en collaboration avec le CCN Ballet de Lorraine…..

Le profil de Badreddine est une opportunité pour « Vestiaire », pièce intimiste en duo, dans un style danse/théâtre où l’interprétation des danseurs est mise en avant.Ses qualités de chanteur sont exploitées dans le spectacle Indigène, sous le drapeau

 
Nouri MAZOUGHY
Vign_vestiaire_B_jeu_de_Paume_Nouri_portrait_3

Nouri est issue du milieu hip hop et doublement diplômé (Premier prix CND régionale - Catégorie autre style - Besançon – 2017 et Premier prix CND nationale - Catégorie autre style - Châlons-en-Champagne - 2017 ) Après sa participation à de nombreux battles régionaux, nationaux et internationaux, à divers workshops découlant toujours de la scène urbaine, son regard et par la suite son univers ont évolué vers la danse expérimentale, lui offrant une liberté d’expression absolue, avec la possibilité de fusionner ses différents styles, pour une danse singulière et hybride.

Dans Vestiaire, il s’exprime par une danse emprunte de douceur et de félinité, rendant son personnage extrêmement touchant.

 
Bian Kapdja, danseur
Vign_Brian_Kapdja

   

Danseur hip-hop et bboy polyvalent, Brian termine en 2021 une formation de danseur interprète professionalisante, avec la compagnie De Fakto (69). Il danse dans les créations de plusieurs   compagnies, La Cie Karthala en 2019 et 2021 et  avec Aurélien Kairon en 2021. 

Il est parallèlement professeur de Breakdance et intervient dans plusieurs associations Lyonnaises. 

Malgré son jeune âge, Brian a survollé l’audition organisée pour Indigènes, sous le drapeau, avec trois propositions performentes, magnifiquement réalisées et habitées. Brian est un danseur brillant et en devenir que la Cie est contente de compter parmi ses interprètes pour Indigènes.  

 

 
Tristan STAROWICZ
Vign_portrait_Tristan

Après des études en Arts du spectacle et en dessin, Tristan devient Professeur de danse en 2011, il enseigne dans des écoles de danse, des associations mais également dans un centre de détention. Il enseigne notamment à Ecole de danse Smooff de 2012 à 2015 avec le statut de créateur et responsable artistique, responsable de l’enseignement adulte et enfant et de la gestion des professeurs, des programmes pédagogiques et de la communication.

En parallèle, il participe à de nombreuses compétitions de niveau national en hip-hop et manifestations culturelles en tant que breakeur ou organisateur : Biennale de Lyon, Battle Kid&Block,…

En 2011-2015, Il sera finaliste de plusieurs battles nationaux et internationaux et vainqueur en solo au Batlles Aubestreet, Street connexion et Urban Art.

Il danse également dans des projets contemporains. Il est danseur/interprète dans plusieurs compagnies :

- « En Quête » en 2012/2014 (25 dates nationales) et « Coïncidences » en 2013, Cie Dyptik,

 - « Appréhension », création de 50 min, 2015/16   Compagnie Co Incidanse ,

- « Danse avec le violon » 2016-2017, rencontre entre musique classique et danse hip hop (tournée en Suisse)

En 2015, Il crée sa propre compagnie, Aku Daku où il est Chorégraphe/Danseur et crée « Subsistance » spectacle de 50 minutes avec 4 danseurs contemporains et Hip-Hop, et un musicien.

Dans Goutte à goutte, Tristan expérimente le spectacle jeune public avec une interprétation qui lui ressemble, tout en douceur et en fluidité

 
Amine Mekki-Berrada, musicien
Vign_Copie_de_Amine_ciel_red

Né à Casablanca dans une famille de mélomanes, Amine Mekki-Berrada commence la guitare électrique en 1998 avant de se consacrer aux guitares acoustiques (classique, jazz manouche et flamenco) et au oud (luth arabe).Après avoir évolué au sein de plusieurs formations entre le rock et le jazz, ses voyages et son intérêt pour les musiques traditionnelles l’ont poussé à explorer les musiques du pourtour méditerranéen  ainsi que les musiques d’Amérique Latine.La rencontre avec la musique de Paco de Lucía, Vicente Amigo, Saïd Chraïbi ou encore Marco Pereira l’a fortement orienté vers des couleurs musicales qui ne le quitteront plus.Sa touche ‘flamenca arabe’ lui permet d’interpréter ces musiques et de composer autour de ces univers avec un style très personnel et original.Il accompagne depuis plusieurs années les cours de danse flamenco et spectacles de la danseuse Carmen Rubio.Il enseigne en parallèle la guitare depuis 2005.Avec son dernier projet Malinga, toutes ces influences sont à l’honneur dans un mélange éclectique, savamment épicé et festif, notamment à travers les deux albums « Argan » et « Almadía ».Il rejoint en 2019 la Compagnie de Théâtre des Petits Champs en tant que musicien dans le spectacle Ziryab.Liens pour découvrir sa musique : 

https://www.malinga.net/

https://www.youtube.com/channel/UC4Sb-wzy6JZVVtibcDGN2Dg

https://www.facebook.com/malingamusique/ 

 
Florence Liprandi
Vign_flo

 Chorégraphe de la Cie Break Theater et professeur à l'université de Grenoble en spécialité danse, elle travaille avec autant de passion avec les étudiants, les danseurs amateurs et professionnels.

Elle défend l'idée que la danse est possible à tout âge et ouverte à toutes les "corpulences" et aime mixer ces caractéristiques dans ses créations.

Passionnée de danse contemporaine et de Break dance, Florence se forme depuis 20 ans en autodidacte en tant que danseuse et pédagogue auprès de multiples artistes , avec des stages dans les structures comme le CDC , le CCN2 et des cours réguliers dans des écoles de danse sur Grenoble. Elle a dansé dans des projets amateurs avec Colette Priou, Marjorie Col, Bouba Landrille Tchouda et dans sa propre compagnie. 

Elle fonde la Cie Break Theater en 2012 et crée d’abord des pièces avec des danseurs amateurs formés au break dance. En 2016, elle s’entoure d’une équipe professionnelle pour se lancer dans un spectacle jeune public, Goutte à goutte.( https://youtu.be/HNYEainZbgI) En 2018, elle crée une seconde pièce tout public, Vestiaire B, dans lequel  elle s'inspire d'un milieu qu'elle a bien connu en tant que compétitrice, la boxe ( https://youtu.be/Pqa6D65hqcg ).

En 2020, elle s’engage, avec une équipe de cinq danseurs, dans la création d’une nouvelle pièce intitulée « Indigènes, sous le drapeau"

 
Rael Powel
Vign_DSC01884_Rael

 Britannique expatrié, Rael produit, joue, écrit et rappe ses morceaux depuis plus de 15 ans. Ses diverses influences l’ont entourées pendant toute sa jeunesse grâce à sa mère, telle que les musiques tziganes, klezmer et folk de l’Europe de l’est. Le rock expérimental et déjanté de, entre autres, Brian Eno, Talking Heads ou B 52’s ont eu un effet profond sur le genre de hip hop/trip hop qu’il s’est mis à composer.

Commençant par le clavier, guitare et percussions à 14 ans, il a ensuite expérimenté avec les séquenceurs, les boites à rythmes, samplers et tout l’univers de l’enregistrement afin de maîtriser les techniques de musique électronique.

Il crée Ghostown, et sort deux CD dans lesquels il fait rimer une musique sur laquelle se télescopent nu-jazz, break-beat, nappes planantes avec des textes joyeusement décalés à l’humour subtil et un flow mitraillette hors paire.
Ses textes ont des références multiples, souvent inspirés par ses lectures, allant de la science-fiction au roman policier en passant par la littérature classique.

Il absorbe tout comme une éponge pour après le ressortir en rime dans un groove trépidant.

Il s'est lancé avec fébrilité dans la création musicale de « Goutte à goutte » qui se présente comme une « figure imposée » très intéressante dans son parcours de compositeur.Ses 5 créations musicales s'imposeront vite comme une source d'inspiration importante pour les interprètes. La collaboration continue en 2018 avec la bande son du spectacle "vestiaire B", en résonance parfaite avec les attentes de la chorégraphe.

 

 
Anicet Zehoua, danseur
Vign_portrait_Anicet
 Né en Côte d’Ivoire en 1987, Anicet Zehoua a été formé à la danse urbaine et contemporaine à Abidjan. Repéré par les dirigeants de l’émission varietoscope, il remporte en 2009 le premier prix puis se consacre à la danse contemporaine en suivant différentes formations notamment celles de Joseph Aka, depuis  2014. Il intègre la Cie TAKHILO dans le spectacle « Danse ta danse » en 2014 puis celle de Joseph Aka, en 2015 dans la création contemporaine « No rules » (tournée africaine et française). En 2019 il crée sa première performance « Rêve sans Fin » qui le conduit jusqu’au CND Paris pour une formation sous la direction de NORA CHIPAUMIRE.Parallèlement à ses spectacles, Anicet anime de nombreux ateliers  en France et en côte d’Ivoire, où il transmet une danse afro-contemporaine singulière.En 2020, il intègre la Cie Break Theater, sur le spectacle « Indigènes, sous le drapeau ». Par sa créativité, sa danse hybride et son interprétation à fleur de peau, Anicet s’impose comme un danseur magnifiquement « habité » dans cette pièce.
© 2012
Créer un site avec WebSelf